Le prix littéraire Sten Kidna

 

tl_files/images/2016-2017/Ar priz lennegel/Priz lennegel Sten Kidna 2016.jpg

 

 

        Créé en 2009, en même temps que Le Long Cours du Bono, le prix Sten Kidna récompense tous les ans une fiction récente en breton (romans ou recueils de nouvelles).

 

        Doté d'une aide financière de plusieurs centaines d'euros, ce prix se veut être un soutien à l'écriture et à l'édition dans la langue régionale.

 

 

Le prix a été décerné le samedi 4 juin en partenariat avec la ville d'Auray :

à Mikael Madeg pour son ouvrage "Dispac'h" (Kêredol, 2014)

 

tl_files/images/2016-2017/Ar priz lennegel/Prix litteraire Sten Kidna 2016 Mikael Madeg Dispac'h.jpg

 

 

Une émission de Brezhoweb lui a été dédiée !

 

 

Les 6 ouvrages suivants étaient en lice cette année :

 

- Bara Brith, David ar Gall, Al Liamm, 2015

- Diskrap e Skabyar, Yann Gerven, Al Liamm, 2015

- Udora, Paskal an Intañv, Al Liamm, 2015

- N'eus ket a garantez eürus, Goulc'han Kervella, Skol Vreizh, 2015

- Dispac'h, Mikael Madeg, Kêredol, 2014

- Divemor, Pierre-Emmanuel Marais, Al Liamm, 2015

 

 

tl_files/images/2016-2017/Ar priz lennegel/En lice en 2016.jpg

 

 

Un deuxième prix : le prix Michel Demion


L'association Kerlenn Sten Kidna a créé un second prix afin d'honorer le travail d'un auteur en faveur du breton vannetais (le vannetais étant le dialecte breton parlé dans le Morbihan, pour résumer). Ce prix a été remis en 2013 à Daniel Doujet pour son travail de réédition des chroniques de Job Jaffré parues en breton dans le quotidien la Liberté du Morbihan entre 1965 et 1985. En 2014 nous avions primé Herri ar Borgn, pour l'ensemble de son oeuvre (poésie, recueil d'expressions, contes...). Herri est décédé fin 2015. Cette année nous avons décidé de donner un nom à ce prix, ce sera le prix Michel Demion, à la mémoire de la personne qui est à l'origine du prix littéraire. Michel Demion, ancien conseiller municipal du Bono, écrivain, grand voyageur, était un ami de la culture bretonne, proche de la Kevrenn Alre. Il est décédé le 11 mars dernier.

Ce prix Michel Demion est décerné cette année à Daniel Carré pour son travail en faveur de l'oeuvre de l'écrivain Loeiz Herrieù. Daniel Carré a traduit en français le chef d'oeuvre de Loeiz Herrieu, Kammdro an ankoù, carnets de guerre de ce soldat, adjudant fourrier sur le font entre 1914 et 1919. Ce livre a été traduit sous le titre « Le tournant de la mort ». Daniel Carré présente également une chronique sur radio Bro Gwened où il met à la connaissance du public les lettres que Loeiz Herrieù écrivait à son épouse, en breton, depuis le front.

 

 

Primés auparavant

Erwan Hupel, Yudal (roman)

 

tl_files/images/2016-2017/Ar priz lennegel/Prix litteraire Sten Kidna 2015 Erwan Hupel Yudal !.jpg

Yann Gerven, Traoù nevez (nouvelles)

 

tl_files/images/2016-2017/Ar priz lennegel/Prix litteraire Sten Kidna 2014 Yann Gerven Traou nevez.jpg

Aziliz Bourgès, An diaoul ouz taol (roman)

 

tl_files/images/2016-2017/Ar priz lennegel/Prix litteraire Sten Kidna 2013 Aziliz Bourges An diaoul ouz taol.jpg

Yann Bijer, Torrebenn (roman)

 

tl_files/images/2016-2017/Ar priz lennegel/Prix litteraire Sten Kidna 2012 Yann Bijer Torrebenn.jpg

Riwall Huon, Ar marc'h glas (roman)

 

tl_files/images/2016-2017/Ar priz lennegel/Prix litteraire Sten Kidna 2011 Riwall Huon Ar marc'h glas.jpg

Herve Gouedard, Liñvadenn Kastellaodren (nouvelles)

 

tl_files/images/2016-2017/Ar priz lennegel/2010 2.jpg

 

Mich Beyer, Etrezek an enez (roman)

 

tl_files/images/2016-2017/Ar priz lennegel/Prix litteraire Sten Kidna 2009 Mich Beyer, Etrezek an enez.jpg